Les éditeurs

d’édition mêle l’amour de l’artisanat à celui de la photographie, pour vous proposer de découvrir le travail de jeunes photographes.

 Les éditeurs diffusés et distribués par Amalia diffusion

 

Littératures / Essais

Logo Antidata Logo Cosmografia Logo les Inaperçus Logo Tendance Négative
Antidata est une maison d’édition associative qui doit son originalité et son succès à l’énergie d’Olivier Salaün et de Gilles Marchand. Antidata publie des recueils de nouvelles, collectifs ou individuels. Dans chacun d’eux, des auteurs s’approprient un même thème a priori banal (la nuit, le sommeil, la musique) mais qui peut être risqué comme le football.
Antidata, c’est aussi les incontournables Il y a un trou dans votre CV, Dans l’attente d’une réponse favorable et Cosmic Jobs qui proposent un regard virulent et drôle sur le monde professionnel.
Parmi les auteurs : Jean-Claude Lalumière, Cécile Coulon, Sébastien Gendron, Olivier Martinelli…
Cosmografia est une maison d’édition associative créée en 2014 à Nantes par Louise-Anne Petit.
Elle est née de la volonté de transmettre des valeurs humanistes et écologistes et de partager une vision positive et concrète des initiatives et créations contemporaines. Les auteurs présentés et soutenus par Cosmografia explorent les faits sociaux et environnementaux, l’expression des solidarités, et les nouveaux modes de vie. Les deux premiers ouvrages parus, Quelle place pour l’architecte dans l’auto-construction ? de Claire Guyet et Permacité (réédition 2016) d’Olivier Dain Belmont, sont des essais d’architecture écologique et sociale.
ParutionsQuelle place pour l’architecte dans l’auto-construction ?, (Claire Guyet), Permacité, 2e réédition 2017 (Olivier Dain Belmont)
Le Inaperçus est une maison d’édition créée en septembre 2011 par Frédérique Breuil.
L’idée est de faire se rencontrer deux univers, et de trouver l’alchimie entre une écriture poétique et une création plastique contemporaines. Ainsi, de la collaboration entre écrivains et plasticiens (photographes en particulier), naissent des créations originales, spécialement conçues pour les Inaperçus.
Parutions : Jours redoutables, 2017 (Christophe Manon/Frédéric D.Oberland), Or, il parlait du sanctuaire de son corps, 2016 (Mathieu Riboulet/Frédéric Coché), Langue trou, 2016 (Ludovic Degroote/Céline Guichard)Immense et rouge (Marie Chartres/Akın Çetin), N (Eric Pessan/MikaëlLafontan),Tout aura brûlé (Lucie Taïeb/Sidonie Mangin), Le Travail de mourir (Emmanuelle Pagano/Claude Rouyer)
La maison d’édition Tendance négative habille et bouscule la mise en page de grands classiques de la littérature ou des récits fantastiques plus obscurs pour en valoriser le contenu. Typographie, couleur, texture, la page appelle l’étonnement, l’attachement. Les mots des écrivains prennent une nouvelle force à travers l’écrin graphique dans lequel Tendance négative fait évoluer. Le lecteur vit une expérience inédite.
Parutions : Carmilla (Sheridan le Fanu), L’Étrange histoire de Benjamin Button (Scott Fitzgerald)


)Livre-objets/beaux-livres

Logo h'Artpon Logo Irreverent Logo martine's
La maison d’édition h’artpon se consacre à la création et à la diffusion de projets éditoriaux voués à la promotion d’artistes dans les domaines de la poésie et des arts visuels. Par la publication de livres d’art et d’objet-livres, Caroline Perreau défend une ligne éditoriale exigeante et des méthodes de fabrication traditionnelles. Plusieurs livres sur le street art, la photographie et le dessin contemporain.
Irreverent est une revue qui offre un espace à des travaux inédits d’artistes et d’écrivains (photographes, illustrateurs, dessinateurs, graphistes, journalistes, etc.)
Chaque numéro est consacré à un thème que ces hommes de texte ou d’image sont chargés d’illustrer. On y trouve des extraits de textes rares d’auteurs célèbres et des créations d’artistes méconnus.
Le numéro XI est sur le thème de l’autre.
Les éditions martine’s est une micro maison d’éditions (association loi 1901) créée par Anne Froment dit Mars.

 

Sa ligne éditoriale est iconoclaste, fruit des rencontres avec les écrivains, les peintres, les illustrateurs, les graphistes et les musiciens…

 

Chaque réalisation se définit comme objet varié non identifié, des OVNIS éditoriaux.
Les éditions Rue du bouquet créées par Samantha Stuckle mêlent l’amour de l’artisanat à celui de la photographie, pour découvrir le travail de jeunes photographes.

Le livre est le fruit d’une longue collaboration entre le photographe et le studio graphique Bizzarri-Rodriguez.
Impression et façonnage à Paris en tirage limité.

Logo 3 fois par jour Logo La vie moderne Logo Zinc
Maison d’édition créée par Idir Davaine et Clément Vuillier, après leurs études aux Beaux-arts de Strasbourg, 3 fois par jour est à la fois de l’édition de livre-objets, de bande dessinée pour jouer avec les sens de lecture et voyager ou plutôt s’égarer dans un univers graphique détonnant.
Toutes les couvertures sont sérigraphiées par les éditeurs eux-mêmes qui disposent d’un atelier de sérigraphie.
Les éditions la vie moderne ont été créées en juillet 2016 par Roxane Moreil et Cyril Pedrosa. La première collection, Panorama, propose, sous forme de leporello, un jeu de détournement graphique qui invite des duos de dessinateurs à revisiter des chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art, pour parler en image du monde d’aujourd’hui.
Pour chaque image, au recto et au verso, les deux dessinateurs interviennent en mélangeant leurs graphismes.
Panorama 1 : Tangui Jossic et Cyril Pedrosa revisitent Pieter Bruegel
Panorama 2 : Karine Bernadou et Julia Wauters revisitent le Douanier Rousseau
Panorama 3 : Benjamin Adam et Vincent Sorel revisitent David Hockney
Panorama 4 : T.de pékin et Q.Faucompré revisitent le peintre Watteau
Panorama 5 : A.Ricard et A.Marchalot revisitent J.Bosch.
Tout a commencé dans un bistrot par un amoureux du polar : le premier polar sous-bock est né, la maison d’édition Zinc avec. Fred Moret a lancé toute une collection de polars-objets (polars postaux, polars imprimés sur carte routière, polaromètre) puis a publié différents livre-objets et une collection de nouvelles, Béton armé.
Zinc s’affranchit de toute ligne éditoriale mais il y a toujours le souci d’allier forme et fond et de proposer des ouvrages hors du commun.

 

Laisser un commentaire